Parking parking

Parking parking

« Tu as vu mon chéri, j’ai fait attention cette fois.

– Oh mais oui, merci ma chérie, excuse-moi pour la dernière fois, je crois que j’ai été un peu trop sec.

-Mais non, pas du tout, je comprends tout à fait que tu prennes soin de ta voiture et que tu ne veuilles pas que je claque la portière trop fort.

– Non, vraiment, j’aurais pu te le demander plus gentiment. Ça va aller le chemin jusqu’au supermarché, on s’est garés un peu loin et je n’ai pas de parapluie…

– Oui, ne t’inquiète pas, je ne suis pas en sucre ! Et puis tu me prendras dans tes bras pour me réchauffer !

– Avec plaisir ma douce. »

 » Non mais tu fais chier, combien de fois je dois te dire de faire gaffe avec la portière ?

– Je fais chier ? Qui se gare à perpet’ pour ne pas que les autres chauffards rayent ta poubelle ?

– Ma poubelle ? T’es bien contente de monter dedans pour aller remplir ton caddie !

– Oui, enfin j’y serais allée à pied, ça serait revenu au même vu comme on est loin du supermarché !

– Et bien marcher un peu ne va pas faire de mal à ton gros cul !

– Tu ne sais même plus à quoi il ressemble mon cul. Moi au moins je ne montre pas la raie de mon cul à tous les passants… »

 » Qu’as-tu envie de dîner ce soir ?

– Et bien, comme cela fait un mois depuis notre rencontre, on pourrait commencer par une petite entrée festive de carpaccio de coquilles Saint-Jacques.

– Excellent programme… on pourrait continuer avec une côte de bœuf.

– Ah euh oui pourquoi pas, … c’est peut-être trop pour nous deux. Et puis tu sais que je ne mange pas beaucoup de viande.

-Oui, bien sûr, mais là c’est exceptionnel, c’est jour de fête ! Il faut changer des salades dont tu as le secret !

– Et bien faisons les deux ! Un peu de viande rouge accompagnée de salade !

– C’est parfait, on a réussi à trouver un repas qui nous plaise à tous les deux. »

 » Bon on fait comme d’habitude, tu fais la deuxième moitié des courses et moi la première. Le premier qui a fini rejoint l’autre. c’est à dire que je te rejoins au rayon de l’apéro !

– Il se pourrait bien que pour une fois je m’attarde au rayon hi-fi plutôt. Je dois racheter un enceinte bluetooth. On essaie de faire les courses en moins d’une heure. Tu en es capable ?

– C’est toujours toi que j’attends…

– C’est ce qu’on va voir. Allez, dépêche-toi, tu as tout le magasin à traverser pour aller chercher le lait !  »

 » Si ça ne te dérange pas, je voudrais remplir les sacs, j’ai une méthode très efficace. On m’appelle le roi du Tetris !

– Ah ok, si ça te fait plaisir, je ne voudrais pas te contrarier ! Cela dit, à part mettre le plus lourd en bas et le plus léger en haut, je ne vois pas de méthode particulièrement novatrice pour le rangement des courses !

– C’est là que j’interviens. Laisse-moi faire.

– Comme tu veux. Donc toi tu ranges et moi je paie, c’est ça la répartition des tâches ?

– Exactement ! Comme j’ai payé l’essence pour venir, on s’y retrouve comme ça !

– … »

– « T’as triché ! C’est toi qui as fais la liste et tu m’as fait aller dans tous les recoins du magasin alors que tes courses étaient localisées entre trois ou quatre rayons !

– Ah ah ! Tu as grillé ma tactique !

– N’empêche que je suis à l’heure. Dommage, tous les autres clients aussi. Tiens on va se mettre derrière le couple là.

– Ah oui, tu as raison elle a un beau cul la fille !

– Mais dommage pour toi, elle ne se penche pas pour te montrer parce que c’est son mec qui va chercher les courses dans le caddie, lui.

– Oh là oui, il a l’air très appliqué !

-…

– Qu’est-ce que tu as tout à coup ? Je te trouve triste.

– C’est la façon dont il la regarde. C’est mignon. On ne se regarde plus comme ça nous.

– Oui, et bien elle, elle est agacée. Tiens regarde leur caddie: on dirait celui que j’avais avec mon coloc ! Des légumes d’un côté, de la barbaque de l’autre et plein d’alcool au milieu ! Et tu noteras qu’il n’y a pas de lubrifiant ni d’huile de massage !

– Ah tu avais ça dans ton caddie de coloc ?

– Non, mais je nous ai pris de l’huile d’amande douce… ma douce !

– T’es con !

– Allez, arrête ta nostalgie. C’est un couple tout nouveau tout beau. Elle s’est mise sur son trente et un pour aller au supermarché, ça va pas durer. Et elle est déjà agacée. Ils vont pas tenir dans la durée comme nous !

– Il y a de quoi s’agacer, il fait n’importe quoi et tous les légumes vont être écrasés !

– Il ne marque pas des points le garçon ! Bon allez, avance le caddie au lieu de rêvasser et file-moi les rouleaux de PQ.

– Tu sais être romantique, y’a pas à dire…

– On est au supermarché. si j’avais voulu être romantique, on se serait fait livrer pendant qu’on siroterait un cocktail en regardant un film cul-cul à la télé. Mais je préfère choisir les produits que j’achète et économiser les frais de livraison. Et comme ça, ce soir, c’est sushis maison avec les enfants.

– Génial ! Les enfants vont être contents ! On se regarde une comédie tous ensemble ?

-Mieux que ça ! À la place d’une enceinte j’ai pris le nouveau jeu Mario et on se faire un tournoi ! Les filles contre les mecs ce soir !

– Non, non, on tire au sort les équipes.

– Comme tu veux ma douce. De toute façon tu vas perdre et bouder. Et t’es tellement sexy quand tu boudes… »

 » Hey la portière !

– Oh pardon ! C’est que je pensais aux tomates… j’avais prévu de les mettre dans la salade, mais je vais plutôt faire un coulis je pense.

– Ah bon ? Ça ne va pas trop avec la côte de bœuf le coulis de tomate… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.