Iwak2021 #1 – Cristal

Iwak2021 #1 – Cristal

Ils visitaient une fabrique de cristal. Enfin, ils déambulaient dans un endroit où l’on fabriquait du cristal. Ou plutôt ils traversaient en marchant d’un pas soutenu une usine qui produisant du cristal. Ils n’avaient pas un regard pour les grandes vitres qui permettaient de contempler les étapes de cette production. Ils fulminaient chacun de leur côté, bien décidés à ne pas céder le premier. Ah non, c’était toujours pareil !

Il fallait toujours qu’on suive son idée à lui. Il y en a marre à la fin ! Elle avait bien le droit d’avoir des idées aussi. À chaque fois, il les balayait d’un revers de la main. Il n’avait même pas la décence de faire semblant de l’écouter. C’était comme si au signal « Elle va vouloir exprimer une idée », il se bouchait les oreilles et le cerveau. Fermé pour cause de maladie. Et bien cette fois ça allait être différent. Oui mon p’tit bonhomme. Et ce n’est qu’un début !

Non mais qu’est-ce qu’elle est chiante ! Elle s’énerve pour un rien ! Et pourtant elle n’a pas ses règles … Elle a le chic pour tout gâcher ! On s’est levés à pas d’heure pour se perdre au fin fond du pays pour visiter cette merde ! Qu’elle ne me demande pas de lui payer un service ! Il ne manquerait plus que ça ! C’est moche en plus. Non mais ils ont l’air tellement cons à s’extasier derrière les vitres. On n’est pas au zoo les gars ! Il y a des vrais gens qui bossent pour un salaire de misère et respirer des vapeurs toxiques ! Et dire que j’entretiens le système. C’est à cause d’elle aussi !

Non mais qu’est-ce qu’on fait là ? C’est quoi cette arnaque pour touriste ? Il ne manque plus qu’ils nous offrent un apéritif maison sur présentation du guide et on est dans le cliché total ! Bon, il a dû partir, je ne le vois plus. De toute façon il ne voulait pas venir. Ah bah ça, dès qu’il est question d’apprendre, de s’ouvrir et de découvrir, il n’y a plus personne. Quel rustre !

Attends ça fait combien de temps que je suis scotché devant ce souffleur ? C’est hypnotisant ce truc ! Et le résultat est fascinant ! Comment il a fait ?

Mais c’est véritable épreuve de Fort Boyard de sortir de là-dedans sans rien acheter ! Et ces vendeuses ?! J’ai une tête à porter des boucles d’oreille en cristal ? Tu m’as pris pour un lustre ? Ah tiens le voilà. Il a l’air d’être calme. Tiens mais…

Excuse-moi ma chérie, tu avais raison de vouloir visiter cette usine, c’est magnifique. Tiens pour me faire pardonner, je t’ai trouvé des boucles d’oreilles assorties à tes yeux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.