Iwak 2021 # 20 – Germer/bourgeonner

Iwak 2021 # 20 – Germer/bourgeonner

Elle sentit une petite douleur au niveau du menton. En y passant les doigts elle perçut un léger renflement. Un bouton était en train de germer. Maintenant qu’elle l’avait détecter, elle ne pouvait plus s’empêcher de passer la main dessus, elle ne savait pourquoi. À cause la petite gêne ? Pour faire accélérer le processus d’éclosion, qu’on n’en parle plus ? Évidemment tout cela était scandaleusement futile et superficiel à côté des blessures dont été victime le motard qui était tombé pour l’éviter.

Elle se ratatina sur sa chaise. Peut-être qu’en concentrant tout son poids du corps en un seul point de la salle d’attente elle pourrait creuser un trou et y disparaître. Car c’est la seule envie qui l’animait depuis quelques heures.

Elle avait assisté à l’accident comme en dehors de son corps tout en hurlant à la promeneuse qu’elle constituait de s’écarter du bord de la route. Il y avait eu scission entre son corps et la représentation qu’elle s’en faisait. Sa représentation prenait ses jambes à son cou pour se réfugier derrière un arbre tandis que son corps restait figé sur place, enraciné dans cette petite bande d’herbe longeant le bitume. La vision angoissante de la moto tournoyant et glissant vers elle n’avait pas provoqué plus de mouvement alors que la panique était à son comble du côté de son moi spirituel.

Et pourtant c’est comme si tous les éléments avaient tournoyé autour de ce corps debout et pourtant inerte pour l’épargner.

Lorsque le motard et sa monture eurent chacun achevé leur dérapage, corps et esprit se rassemblèrent péniblement. Ainsi, elle put appeler les secours.

La honte fit son entrée avec fracas lorsqu’il fallut exposer les faits: « le motard a voulu m’éviter car j’avais les yeux rivés sur ma carte et ma boussole. »

Un commentaire sur “Iwak 2021 # 20 – Germer/bourgeonner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.