Writober 24 – Creuser

Writober 24 – Creuser

Comment ça Tonton n’était pas là pour son anniversaire? Mais c’était lui qui lui offrait les meilleurs cadeaux! Ceux que ses parents détestaient! Qui font du bruit, de la lumière, avec du slime, des choses dégoûtantes!

Les autres s’étaient donné le mot pour que ce soit son pire anniversaire: des livres trop nuls de la part de sa grand-mère. Des pulls qui grattent de la part de son autre grand-mère.
Ses parents n’avaient pas écouté ses souhaits et s’étaient plantés. La panoplie du jardinier pour accompagner son père dans le jardin, alors qu’il avait demandé des jeux vidéo. En même temps, il ne s’était pas fait d’illusion. Ses parents ne juraient que par les jeux en bois et les livres.

Et voilà que son héros n’avait pas pu venir. Pour le consoler, son père lui offrit un cadeau supplémentaire. Il craignait le pire. Il ne fut pas déçu: une mappemonde en plastique qui fait taille-crayon. Comment osaient-ils considérer offrir cet objet. C’était au mieux une fourniture pour l’école!
Alors on lui expliqua que Tonton était parti en Australie. Et on lui montra où c’était sur la petite mappemonde. On lui montra aussi la France. Il vit une vidéo que son oncle avait envoyée sur un téléphone.

« Salut mon pote! Et bon anniversaire!
Je suis désolé de ne pas pouvoir être avec toi pour voir la tête de ton père quand il se serait assis sur un coussin péteur. On ne va pas se voir pendant un moment mon pote parce que je parti loin, en Australie. Je t’ai envoyé une petite mappemonde taille-crayon pour que tu me situes. C’est le même taille-crayon que quand j’étais petit, j’adorais regarder les différents pays dessus, découvrir des noms que je ne connaissais pas.
Alors tu vois, l’Australie c’est hyper loin mon pote. Le voyage dure plus d’une journée! C’est à l’opposé de la France sur la petite planète.
Mais ne t’inquiète pas, je pense bien à toi et dès que je serai installé, tu pourras venir me voir avec tes parents!
Je t’embrasse et encore bon anniversaire! »

Il avait envie de pleurer. Il n’allait pas revoir son Tonton chéri pendant longtemps! Et c’est lui qui avait eu l’idée de cette mappemonde idiote! C’est vrai que l’Australie était de l’autre côté de la Terre.

Tout le monde était sorti dans le jardin admirer les nouvelles plantations. Qu’ils étaient rasoirs tous! Il regarda sa panoplie de jardinier avec rage. Il attrapa la pelle et se rendit dans le jardin d’un pas décidé. Il bouscula ses parents et grands-mères sur son passage, ignorant leur protestations.

Il se mit à creuser près d’un arbre, là où la terre était un peu meuble. Il fut gêné par une racine et dévia son angle d’attaque.

Bien plus tard, Son père vint le trouver pour l’inviter à dire au revoir à ses grands-mères. Il poussa un grand cri:

« Mais qu’est-ce que tu as fait ?
– Je creuse, ça se voit, non ?
– Mais pourquoi tu fais ça ? Regarde-moi ça ! Tu as fait un carnage ! Mais… tu veux planter quoi?
– Je ne veux rien planter du tout.
Il se mit à pleurer.
– C’est trop dur, je n’y arriverai jamais!
Son père lui prit la pelle et le serra dans ses bras.
– Qu’est-ce que tu cherches à faire mon grand?
– Ben à faire un tunnel pour retrouver Tonton!

Ce texte s’inscrit dans une série qui s’alimentera au cours du mois d’octobre, en lien avec un détournement de Inktober. Le détournement est une idée de Kozlika : au lieu d’un dessin par jour, ce sera un texte inspiré par le mot du jour

2 commentaires

  1. Ahhh, j’aime bien les histoires d’antipodes ; il faut encourager ce petit !

    Ici à Madrid on est antipodal exact de deux communes néo-zélandaises, Weber et Herbertvile (dans l’île Nord) où il y a des endroits qui font rêver ! Sur mon Instagram j’ai publié il n’y a pas longtemps la photo (tirée de Google Maps) d’une boîte aux lettres sur la Route 52, entre ces deux communes, et la photo du point antipodal à Madrid, qui est… l’entrée d’un égout !! Le trou est déjà fait, et je suis sûr qu’il y a une communication secrète déjà établie (d’égoût en boîte aux lettres et vice-versa).

    Il faut que j’aille aux antipodes d’une chute d’eau appelée Waihi Falls, aux coordonnées (-40.437626,176.256135) : ce point est dans un grand parc à l’ouest de ma ville, aux coordonnées (40.437626,-3.743865), mais comme j’ai fait ces trouvailles assez récemment, je n’ai pas encore eu le temps d’y aller !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.