Writober 8 – Dents

Writober 8 – Dents

Sur le quai du RER de 6h50, elle reconnaissait les visages des autres usagers à présent. Elle en guettait un en particulier. Pour se réchauffer, elle déambulait sur le quai, sans trop s’éloigner de l’emplacement stratégique de la porte du RER qui allait arriver dans six minutes maintenant.
Enfin il apparut. Il arrivait de l’autre bout du quai. Elle le reconnut à sa grande taille, son allure, sa gestuelle tranquille et désinvolte. Cette fois-ci elle ne cacha pas qu’elle le regardait. Qu’elle l’attendait.
Depuis quelques matins, ils se disaient bonjour d’un mouvement de tête accompagné d’un sourire timide. Et depuis quelques soirs, elle s’imaginait dans ses bras, murmurant son prénom à l’oreille. Un prénom aussi beau et doux que son visage, que ses yeux bleus… Raphaël… Oui, c’est un beau prénom à murmurer Raphaël, c’est léger, ça finit dans un souffle, dans un mouvement de langue. C’est très sexy!


Quand il arriva à sa hauteur, il ne marqua pas la distance courtoise qu’il respectait jusqu’alors et se posta à côté d’elle tout en se maintenant face à la future porte du RER. C’est lui qui lui adressa la parole en premier.

 » Bonjour.
– Bonjour.
– Aujourd’hui c’est mon dernier jour, je veux dire mon dernier trajet. J’emménage demain dans un appartement plus près.
– Ah oui… Tant mieux pour vous, enfin je veux dire, c’est toujours mieux de s’éviter de longs trajets.
– Ah ça oui! Je mets déjà une heure pour arriver jusqu’ici. Je vais pouvoir faire mes trajets à pied maintenant.
– Super.
Il se tourna complètement face à elle.
 » Je m’appelle Sébastien. Et vous? »

Sébastien?! On était très loin de Raphaël! Sébas-Tien, c’est quoi ce « Tien » pour finir le prénom? « Un tiens vaut que mieux que deux tu l’auras », il ne fallait pas qu’elle s’arrête au prénom.

« Je m’appelle Émeline.
– C’est très joli.
Il lui adressa un grand sourire… auquel il manquait une dent. Une incisive! De la mâchoire du haut!

Patatras, tous ses fantasmes s’écroulèrent. Ça tombait drôlement bien cette histoire de déménagement!

Il continua la conversation:

« Vous êtes libre pour boire un verre après le boulot?
– Vous voulez dire ce soir?
– Euh oui, après je déménage, je ne repasserai plus par ici.
– C’est que, comme vous je n’habite pas dans le coin. Et euh, ce soir j’ai déjà un truc de prévu. Et demain aussi. Et je pars bientôt à l’étranger. D’ailleurs je me rends compte que j’ai oublié ma convention de stage et que je dois rentrer aller la chercher. Oh la la mais oui, quelle idiote, j’ai complètement oublié.
– Ah bon. Alors bon voyage!
– Hein? Ah oui! Bon déménagement!

Elle quitta le quai précipitamment.
Elle se réfugia chez le marchand de journaux avant de retourner sur le quai et prendre le RER suivant.

Non mais quel tue l’amour ce sourire édenté!

Ce texte s’inscrit dans une série qui s’alimentera au cours du mois d’octobre, en lien avec un détournement de Inktober. Le détournement est une idée de Kozlika : au lieu d’un dessin par jour, ce sera un texte inspiré par le mot du jour

Un commentaire sur “Writober 8 – Dents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.